Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

voile légère : 5 personnes secourues au large de Courseulles

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 22 septembre 2012
Nom : voile légère : 5 personnes secourues au large de Courseulles
Date : 22/09/2012

Le samedi 22 septembre peu après 18H00 le CROSS Jobourg reçoit simultanément l’appel en VHF d’un plaisancier et un témoignage téléphonique depuis la terre concernant 2 catamarans de sport en difficulté à 2 milles au large de Courseulles (Calavados).

L’une des deux embarcations a chaviré et ses occupants, aidés par les 2 équipiers du second catamaran, tentent de le redresser depuis près d’une heure.
Dans une mer agitée (force 4), à bout de forces et frigorifiés, le petit pneumatique qui les a rejoints, le MOBY DICK, ne parvient pas non plus à les sortir de ce mauvais pas. C’est alors qu’il décide d’alerter le CROSS Jobourg au moyen de sa VHF marine.

Le CROSS choisit d’engager la station de sauvetage de Courseulles (dont seule l’unité pneumatique peut sortir à cette heure de la marée) ainsi que le canot tout temps de Ouistreham.
Il demande également au MOBY DICK de prendre à son bord et de ramener à terre les 3 occupants du catamaran déssalé, mais l’un d’entre eux préfère rester sur son embarcation. Deux jeunes filles sont ainsi mises en sécurité à terre rapidement.

Arrivés sur place très peu de temps après l’unité SNS 630 "Président Lerosey" de Courseulles, les sauveteurs bénévoles du canot tout temps "Sainte Anne des Flots" prennent en charge deux des 3 personnes encore sur place. Leur bilan médical, établi par le médecin présent à bord, est rassurant avec toutefois une légère hypothermie et un sévère mal de mer. Ils seront conduits à Ouistreham où leurs familles viendront les rejoindre.

De son côté, la SNS 630 remorque le catamaran retourné jusqu’à la plage de Courseulles tandis que le second catamaran est ramené sous voile par son skipper.

Dans des conditions météorologiques dégradées, et à l’approche du crépuscule, cette opération, dont l’origine apparaît relativement anodine (simple déssalage d’un catamaran de sport) aurait pu se solder par davantage de dommages sans l’activation d’un dispositif de secours efficace et rapide.

SNS 091 "SAINTE ANNE DES FLOTS" de Ouistreham
SNS 630 "PRESIDENT LEROSEY" de Courseulles