Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Un important dispositif de recherche mobilisé pour retrouver un hobie-cat et son équipage

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 décembre 2015 (modifié le 29 décembre 2015)

A la nuit tombée, le 28 décembre 2015 à 18h00, le CROSS Jobourg est alerté par la famille de deux plaisanciers, qu’un père âgé de 55 ans et son fils de 25 ans, sortis tous deux en mer depuis 15h00 avec un hobie-cat au départ de Barfleur ne sont toujours pas rentrés. L’équipage du hobie-cat a pris la mer sans aucun moyen de communication.

Un important dispositif de recherche est engagé par le CROSS Jobourg comprenant l’hélicoptère EC-225 de la marine nationale stationné à Maupertus et des moyens nautiques des stations SNSM de Saint-Vaast, Barfleur et Fermanville.

Les sémaphores de la marine nationale sur le littoral effectuent une veille attentive et collectent des informations auprès des navires en mer dans leur secteur.

Le Remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Liberté en sortie de la rade de Cherbourg est dérouté pour participer également aux recherches.

Le dispositif de recherche maritime et aérien a été renforcé par des patrouilles terrestres menées par les gendarmes et la famille qui sillonnent le littoral.

Le hobie-cat recherché et les deux équipiers sont finalement repérés par l’Abeille Liberté à 19h30 à 2 nautiques au nord du Cap Lévi. Les équipiers avaient été victime d’un démâtage et avait reconstitué un gréement de fortune. Les deux personnes saines et sauves ont été évacuées par l’hélicoptère de la marine nationale vers l’hôpital de Cherbourg pour un bilan médical. Le flotteur, quant à lui, a été remorqué par la SNS 460 Cap Levy II vers Fermanville.

(crédit photo : SNSM Fermanville)

Cette opération est l’occasion de rappeler à tous ne pas faire l’économie d’un moyen de communication permettant de donner l’alerte en cas de détresse ou de nécessité d’assistance : une VHF, un téléphone étanche ou une balise portative.

Pour être plus facilement repérable : pensez à emporter un dispositif de repérage lumineux étanche !

Enfin, il convient avant de prendre la mer de toujours :
- prendre des renseignements sur la météo ;
- avertir ses proches de sa zone de navigation et de l’heure prévue de retour ;
- vérifier le bon état de son matériel avant de prendre la mer ;
- ne pas abandonner son flotteur, il vous permettra de durer et d’être également plus facilement repérable.