Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
L’actu du CROSS au fil de l’eau

Travaux d’entretien au phare de la Hague : l’hélisurface du CROSS Jobourg mise à contribution

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 septembre 2013

Les établissements de signalisation maritime (phares, bouées, balises....) constituent des outils essentiels de la sécurité maritime et de la prévention des accidents.
Ces structures étant par nature fortement exposées aux éléments naturels, leur entretien et leur maintien en bon état de fonctionnement représentent un défi technique permanent pour les services de la Direction interrégionale de la mer (DIRM).

Le phare de La Hague, au cœur du Raz Blanchard et de ses forts courants, figure parmi les plus difficiles d’accès.
Aussi, quand il s’agit de procéder à des travaux de rénovation de la lanterne et de son abri, les agents des phares et balises de la DIRM sont amenés à recourir aux services d’un hélicoptère pour transporter l’ensemble des équipements, matériaux et outillages nécessaires.

Cette voie des airs, qui est tout à la fois la plus simple, la plus sûre et la moins coûteuse, a été mise en oeuvre le 5 septembre 2013.

L’utilisation de l’hélisurface du CROSS (qui est lui-même un service de la DIRM) a ainsi permis d’héliporter plusieurs centaines de kilo de matériels vers le phare de Goury en trois rotations et quelques minutes seulement, réduisant d’autant les coûts de ce chantier indispensable à la sécurité maritime.

Un appareil privé (affrété par l’Etat) a procédé aux rotations entre le CROSS et le phare de la Hague