Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Suspicion de pollution maritime sur la côte-est du Calvados

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 17 juillet 2018
Nom : Suspicion de pollution maritime sur la côte-est du Calvados
Date : 16/07/2018

Communiqué de presse de la Préfecture maritime

Vers 15h30, le lundi 16 juillet, le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord et le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) Jobourg sont alertés par le sémaphore de Villerville que deux plaisanciers ont constaté une pollution entre Villers-sur-mer et Blonville-sur-mer.

Cette pollution est constituée de plaques noires ayant la consistance de la suie. La pollution s’étend sur une zone de 5 mètres de large pour 5000 mètres de long à environ 150 mètres des côtes des communes de Bénerville, Villers-sur-mer, Blonville-sur-mer et Deauville.

Immédiatement, le Centre des opérations maritimes (COM) de la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord engage l’hélicoptère Caïman de la marine nationale pour constater et relocaliser la pollution. Simultanément, la vedette côtière de surveillance maritime (VCSM) Esteron se rend sur zone afin d’effectuer des prélèvements. Ceux-ci sont en cours d’analyse par le laboratoire d’analyse, de surveillance et d’expertise de la Marine (LASEM) de Cherbourg et ont également été envoyés au Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux (Cedre) à Brest.

L’Esteron a ensuite effectué un brassage de ces eaux à 18h00 et la pollution s’est entièrement dissipée. A 19h00, il n’y avait plus aucun signe apparent de plaques noires.

A titre préventif, le préfet du Calvados a recommandé aux maires des communes de Bénerville, Villers-sur-mer, Blonville-sur-mer, Deauville et Trouville de fermer l’accès aux plages et d’interdire la baignade.

Des informations sur l’évolution de la situation seront régulièrement communiquées via les réseaux sociaux de la préfecture du Calvados et de la préfecture maritime et d’autres communiqués de presse