Réfugié à Port-en-Bessin

publié le 13 février 2017 (modifié le 24 février 2017)

Ce jour, lundi 13 février vers 12h00, le Sémaphore de Port-en-Bessin relaie au CROSS Jobourg une inquiétude concernant d’un voilier au comportement étrange. Immédiatement, le CROSS Jobourg entre en contact avec le témoin ayant signalé l’événement.

Ce dernier, un ancien équipier de la SNSM de Port-en-Bessin, reporte une situation inquiétante. Le voilier, un Sun Odyssey 26 (7,5m) avec une personne à bord, semble désemparé et effectue des manœuvres erratiques dans une mer forte au ras des cailloux, aux pieds de falaises et avec une voile d’avant déchirée battant au vent dans le secteur de Saint-Laurent-sur-Mer.

Après de multiples tentatives de contact (VHF) sans réponse, le CROSS investigue alors au niveau des capitaineries et des autres acteurs locaux pour savoir si un voilier correspondant au signalement aurait pris la mer aujourd’hui.

Les conditions étant peu favorables, le sémaphore ne signale personne à la mer susceptible de pouvoir lever les doutes sur la situation de ce navire. Le témoin quant à lui suit les évolutions du navire avec son véhicule. Contre toute attente, arrivé à l’entrée du chenal du Port-en-Bessin le navire reprend le large puis finalement fait route vers le port quelques minutes plus-tard.

À 15h00 c’est un sexagénaire très affaibli et transi de froid que notre ancien sauveteur aide à mettre à quai dans le port de Port-en-Bessin. Parti seul de Saint-Malo, dans l’espoir d’atteindre la Seine, il devra attendre de réaliser quelques réparations avant de reprendre la mer.

Un événement qui s’achève sans gravité mais qui est l’occasion de rappeler quelques conseils de sécurité : ne pas préjuger de ses forces (d’autant plus lors de conditions hivernales), porter son gilet de sauvetage, veiller le canal 16 de la VHF.