Assistance à une goélette : une nuit en mer pour les sauveteurs de Ouistreham

publié le 30 mars 2013

Vendredi 29 mars en fin de soirée la goélette LA LICORNE qui effectuait le trajet Cherbourg-Saint-Valéry en Caux est victime d’une panne de moteur alors qu’elle se trouve au nord du Cap Lévi.
L’équipage, qui avait prévenu le CROSS Jobourg, parvient à relancer mais une fuite apparait ensuite sur le circuit hydraulique de la barre.

Cette avarie de l’appareil à gouverner prive la goélette de toute capacité de manoeuvre. Elle émet alors une demande d’assistance auprès du Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Jobourg.

Après avoir examiné les diverses possibilités d’intervention de navires sur zone, dont un petit remorqueur commercial en transit, le CROSS sollicite le canot tout temps Sainte-Anne-des-Flots de la Société nationale de Sauvetage en mer (SNSM) de Ouistreham.
La goélette se situe alors à 12 nautiques des côtes (environ 22 kilomètres) et 17 personnes sont à son bord.

Le canot de sauvetage rejoint LA LICORNE peu après 04H00 et la prend en remorque. Le convoi fait route vers Ouistreham où il devrait arriver en fin d’après-midi.

Conditions météorologiques sur zone : vent de secteur Est-Nord-Est de l’ordre de 25 noeuds (environ 46 km/h), mer 4.

La Licorne, remorquée par la SNSM de Ouistreham
La Licorne, remorquée par la SNSM de Ouistreham
La Licorne, remorquée par la SNSM de Ouistreham
La SNS Sainte Anne des Flots, remorquant La Licorne
Les sauveteurs en mer de la station SNSM de Ouistreham en action
Les sauveteurs en mer de la station SNSM de Ouistreham en action
La Licorne à Ouistreham
La SNS Sainte Anne des Flots et La Licorne à quai en sécurité