15 août (suite) : Inquiétudes et assistances

publié le 16 août 2012

La journée du 15 août, avec une fréquentation accrue des plans d’eau maritimes, est traditionnellement émaillée d’incidents de toutes natures, notamment parmi les plaisanciers.
Ce mercredi n’a pas dérogé à ce constat.

En effet, dans le prolongement des événements évoqués dans le post publié en fin d’après-midi, l’équipe de quart du CROSS Jobourg a reçu de nouveaux appels au cours de la soirée.

Deux d’entre eux concernaient de vives inquiétudes pour des baigneurs.

A Cherbourg tout d’abord, où un témoin affirmait avoir perdu de vue un nageur qui semblait en difficulté plage de la Saline.
Les recherches conduites avec le concours de l’hélicoptère de service public de Maupertus, un canot de secours léger et une vedette des sapeurs-pompiers n’ont cependant rien donné, malgré la rapidité d’engagement de ces unités et les dimensions modestes de la zone à investiguer. L’absence d’élément nouveau et un témoignage qui se montrait de plus en plus confus ont conduit à lever le dispositif.

A Surtainville ensuite, où un nageur ne parvenant pas à retrouver les deux amis avec lesquels il se baignait a donné l’alerte.
Le crépuscule étant déjà très avancé, le CROSS a fait encore une fois appel au Dauphin de service public et aux bénévoles de la SNSM (stations de sauvetage de Carteret et de Diélette en l’occurrence), en plus des moyens pompiers engagés par le CODIS.
Les jeunes disparus ont finalement été retrouvés rapidement sur la plage. L’un de ces adolescents, qui avait avalé une importante quantité d’eau de mer, a été admis à l’hôpital de Cherbourg, en observation.

Au chapitre des assistances, le canot tout temps de Barfleur a dû intervenir au profit d’une embarcation de pêche promenade dont les occupants, partis de Collignon (Tourlaville) en début d’après-midi pour une séance de pêche, se sont retrouvés totalement désorientés quand, vers 20H00, il s’est agit de rentrer.
S’estimant non loin de Cherbourg, ils se trouvaient en fait aux abords du phare de Gatteville. Le canot de sauvetage les a pris en charge et a mis leur navire en sécurité au port de Barfleur.

Enfin, peu avant minuit, la vedette SNSM de Grandcamp-Isigny est sortie pour porter assistance à un voilier de 7,60 m (type Sangria) en panne de moteur qui menaçait de s’échouer dans l’entrée du canal de Carentan.

Dauphin de service public de la marine nationale basé à Maupertus
SNS 293 de Diélette
SNS 143 de Carteret
SNS 266 de Grandcamp - Isigny