Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Samedi chargé pour le CROSS Jobourg

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 août 2012
Nom : Samedi chargé pour le CROSS Jobourg
Date : 18/08/2012

Le retour de conditions météorologiques vraiment estivales sur la Manche s’est traduit, comme les hommes et les femmes du CROSS Jobourg s’y attendaient, par une augmentation très sensible de son activité opérationnelle d’assistance et de sauvetage, avec une quinzaine de cas très divers à traiter entre 16H00 et 21H00.

Un autre élément notable en ce samedi 18 août tenait aux excellentes conditions de propagation des ondes radio. Un avantage a priori dans l’absolu, puisqu’il est ainsi possible de mieux communiquer en mer, mais en pratique une pollution sonore particulièrement handicapante dans un contexte d’activité intense. Ainsi, la moindre communication VHF, dont la portée théorique est de l’ordre de 20 à 30 milles, pouvait être perçue par les récepteurs du CROSS parfois à plusieurs centaines de kilomètres !
Difficile alors parfois de distinguer les appels d’urgence ou de détresse parmis les multiples appels entre navires sur le canal 16 (certains provenant de vendée ou encore de dunkerque ou même d’Espagne ont été entendus aujourd’hui).

Concernant les opérations en elles-mêmes on relève notamment :

- 4 interventions d’assistance-remorquage assurées respectivement par les stations SNSM de Sol Roc (Pointe de Carolles) et de Granville, le canot de sauvetage de Jersey et un pêcheur professionnel de Saint-Vaast.

- 5 inquiétudes sérieuses pour des baigneurs en difficulté ou perdus de vue sur les plages de St Germain sur Ay et Blainville (en Manche) et de Saint-Aubin, Dives et Deauville dans le Calvados. Les moyens de la SNSM et des sapeurs-pompiers ont été largement sollicités pour ces opérations de recherches qui se sont toutes terminées avec plus de peur que de mal.

- 1 véliplanchiste en difficulté à Blainville en Ouest Cotentin.

- l’émission par un navire de pêche de Chausey d’un signal de détresse qui n’a pu être formellement classifié au rang des fausses alertes qu’au terme de recherches aéro-maritimes conduites avec l’hélicoptère DRAGON 50 de la sécurité civile et la vedette SNS 444 de Saint-Martin de Bréhal. Une défaillance technique semble être à l’origine de ce déclenchement intempestif.

- 1 personne isolée par la marée signalée par un ostréiculteur du côté de Bricqueville et finalement mise en sécurité grâce au concours de kayakistes, puis prise en charge par les sauveteurs bénévoles de la station SNSM de Saint-Martin de Bréhal.

Ces derniers sont d’ailleurs sortis à 4 reprises au cours de l’après-midi sur sollicitation du CROSS.
Leur dernière intervention de la journée a consisté à prendre en charge le pilote de l’avion du club de parachutisme de Donville qui s’est abîmé en mer peu avant 19H00 en rentrant à l’aérodrome après avoir effectué un largage.
L’homme, seul à bord de son Pilatus au moment de cet amerrissage, a été très rapidement récupéré, quelque peu choqué mais seulement légèrement blessé, par un plaisancier, qui a ensuite donné l’alerte.
Le CROSS, ayant également reçu le signal de détresse émis automatiquement par la balise de l’aéronef, a immédiatement engagé la vedette SNS 444 de Saint-Martin alors que les pompiers dépêchaient sur zone une embarcation de secours.
Pris en charge par une ambulance du SDIS, l’aviateur a ensuite été admis à l’hôpital de Granville.

La SNS 444 ROQUEREUIL de Saint-Martin de Bréhal, sortie à 4 reprises aujourd’hui
DRAGON 50 a participé à 2 opérations de recherches en mer en Ouest Cotentin au cours de la journée