Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

PERDUS DANS LA BRUMES

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 11 mai 2016 (modifié le 26 mai 2016)
Nom : PERDUS DANS LA BRUMES
Date : 11/05/2016

Épisode brumeux

Les conditions météorologiques de ces derniers jours ont marqué le début du retour des plaisanciers mais aussi des adeptes de la pêche à pied (en raison des gros coefficients de marée).

Depuis 2 jours, la brume est venue perturber ces usagers de la mer entrainant de nombreuses interventions (heureusement sans gravité) mobilisant les pompiers et les sauveteurs de la SNSM sous la direction du CROSS Jobourg.

C’est l’occasion de faire quelques rappels sur les mesures de préventions qui devraient s’appliquer à tous les usagers de la mer ou du bord de mer :
- Toujours vérifier la météo ainsi que les heures et les coefficients de marée avant de partir ;
- Toujours informer vos proches de vos heures de départ et d’arrivée ainsi que de vos zones de pêches ou de navigation ;
- Toujours être capable de se repérer ;
- Toujours disposer de moyens de communication téléphone (n° 196 pour les urgences en mer) et/ou VHF (canal 16).

Particularités pour les usagers "du bord de mer" :
- Surveillez la mer et les personnes autour de vous (surtout si vous n’êtes pas un habitué de la zone) ;
- Si vous êtes perdu sur l’estran dans la brume, ne tardez pas à prévenir RAPIDEMENT les secours en composant le 196 sur votre téléphone portable (des moyens existent pour vos localiser et vous mettre en sécurité mais ils nécessitent un peu de temps pour être mis en œuvre) ;
- Attention aux WADERS, si ces dernières sont idéales pour rester au sec, elles peuvent aggraver votre situation en cas d’isolement par la marée. S’équiper d’un gilet auto-gonflant fait partie des préconisations : "Ainsi que de penser à retirer ses WADERS, tant qu’il en est encore temps".
Cependant, il est possible de "nager" avec des WADERS (si est seulement si elles sont étanches et que votre position permet de maintenir l’air emprisonné dans les bottes) mais l’exercice est très risqué, requière du sang froid et ne tolère pas l’erreur.

Depuis le début de l’année, 2 pêcheurs à pied isolés par la marée ont perdu la vie.