Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Loisirs nautiques et plaisance

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 15 mai 2017
Nom : Loisirs nautiques et plaisance
Date : 14/05/2017

Les conditions météorologiques de ce dimanche, globalement favorables, ont augmenté la présence des usagers sur le plan d’eau, occasionnant des opérations de secours en mer qui ont mobilisé des moyens aériens et nautiques.

Antifer (76)
Vers 14h30, un témoin signale en effet un plongeur en difficulté au large d’Antifer, qui se trouve emporté par le courant.

Immédiatement, le CROSS Gris-Nez puis le CROSS Jobourg engagent sur zone l’hélicoptère Dragon 76 de la Sécurité civile. Arrivé sur zone vers 15h30, Dragon 76 hélitreuille le plongeur et le ramène à terre. Son état de santé n’a pas nécessité de prise en charge médicalisée.

Saint-Vaast-la-Hougue (50)
Un peu plus tard dans l’après-midi, aux alentours de 16h00, un témoin signale un kite surfeur en difficulté au large de Saint-Vaast-la-Hougue (50), au niveau de la pointe de Saire.

Le sportif, ayant perdu sa voile, se retrouve dans l’incapacité de rejoindre le rivage par ses propres moyens. Le CROSS Jobourg initie alors une opération de secours d’ « homme à la mer » et engage l’hélicoptère Caïman de la Marine nationale, stationné à Maupertus (50), et le semi-rigide SNS 502 Le Hintar de la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) de Barfleur (50). L’homme, se trouvant à environ un mille marin (1852 m) de la côte, est finalement récupéré par un plaisancier et ramené en sécurité à terre.

Honfleur (14)
Au même moment, un voilier, avec deux personnes à bord, se retrouve échoué sur la digue du ratier à proximité d’Honfleur (14).

Le CROSS Jobourg engage alors le canot semi rigide SNS 655 Président Vanjon et la vedette SNS 131 Notre Dame du Port de la SNSM d’Honfleur. Les deux plaisanciers sont récupérés vers 17h30 par les sauveteurs, qui procèderont au déséchouement du voilier à marée montante.

La préfecture maritime rappelle aux usagers que la pratique des loisirs nautiques et de la plaisance peut s’avérer dangereuse, en dépit de conditions météorologiques globalement favorables.

Pour toute activité, il est nécessaire :

- de se renseigner sur la météo et les heures de marée ;

- pour les plaisanciers, de préparer sa navigation ;

- pour les sports nautiques, de choisir un "spot" où les vents portent à la côte ;

- d’être équipé d’un moyen de communication, VHF ou téléphone étanche, pour prévenir les secours ;

- d’être équipé d’un moyen de repérage lumineux ;

- d’avertir ses proches de sa zone de navigation et de l’heure prévue de retour ;

- de vérifier le bon état de son matériel avant de prendre la mer ;

- de ne pas abandonner son flotteur, il vous permettra de durer et d’être plus facilement repérable ;

- d’informer immédiatement le CROSS de toute perte de matériel en mer (voile, annexe…) en composant le 196, afin d’éviter le déclenchement d’opérations de levée de doute, toujours mobilisatrices d’hommes et de moyens.

De manière générale, il est rappelé aux usagers de faire preuve, en toutes circonstances, de prudence vis-à-vis de la mer et de ne pas surestimer ses capacités physiques ou ses aptitudes à réaliser la navigation envisagée.
Si vous êtes témoin ou victime d’un événement de mer, contactez le 196.