Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
PRESENTATION DU CROSS

LES MISSIONS DU CROSS JOBOURG

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 28 mai 2009 (modifié le 9 novembre 2015)

Depuis 1971, un CROSS est installé à la pointe de
Jobourg (Manche) mais le bâtiment actuel a été inauguré
en 1984.
Le centre de Jobourg remplit les différentes missions
confiées aux CROSS dans une zone couvrant la
Manche centrale, de la Baie du Mont Saint-Michel
au Cap d’Antifer.
Placé sous l’autorité organique du Directeur interrégional de la mer Manche Est - Mer du Nord, le CROSS agit sous la responsabilité du Préfet maritime, dont le directeur est le représentant permanent.
II travaille également en étroite coopération avec ses
homologues britanniques et anglo-normands.

Le CROSS Jobourg emploie environ 50 personnes.
Son encadrement est composé de six administrateurs
et officiers des affaires maritimes, assurant à tour de
rôle les fonctions d’officiers de permanence et de
coordinateur de mission de sauvetage.
Sous leur autorité
deux équipes de quarts (sauvetage et surveillance de la navigation),
composées d’officiers mariniers et quartiers maîtres issus de la marine nationale, assurent la continuité
des fonctions de veille et d’exploitation opérationnelle.
Par ailleurs des personnels du ministère de l’Ecologie et de la
Défense assurent la maintenance technique,
la logistique et le fonctionnement courant du centre.

Les 4 missions du CROSS Jobourg

1- Recherche et sauvetage maritimes

Le CROSS Jobourg assure la réception et l’exploitation des demandes de secours en mer, reçues principalement par l’intermédiaire de ses émetteurs/récepteurs radios VHF déportés répartis le long des côtes et par téléphone (02 33 52 16 16). Les moyens que le coordinateur de missions de sauvetage du CROSS Jobourg peut déclencher sont divers, parmi lesquels :
- les canots et embarcations de la Société Nationale de Sauvetage en Mer ;
- l’hélicoptère de service public de la Marine nationale de Maupertus ;
- les 2 hélicoptères de la sécurité civile basés à Granville et au Havre ;
- en matière d’aide médicale en mer, le SAMU du Havre (SAMU de coordination médicale maritime) et les équipes des SMUR maritimes et du service de santé des armées :
- les navires et autres moyens aériens des différents services de l’Etat intervenant en mer (marine nationale, affaires maritimes, douanes, gendarmerie) ;
- enfin, tous les navires à la mer (de commerce, de pêche ou de plaisance) qui peuven,t être amenés à participer aux secours.
Pour le sauvetage en zone côtière, le CROSS coopère étroitement avec les CODIS de Manche et du Calvados, chargés de la mise en oeuvre des moyens des sapeurs-pompiers.
En 2011, le CROSS a coordonné 667 opérations de sauvetage. 70% de ces opérations concernent la plaisance et les loisirs nautiques, un tiers de l’activité annuelle se concentrant d’ailleurs entre juillet et août. Plus de 1800 personnes ont été concernées par ces opérations. Depuis sa création, c’est plus de 15000 opérations qui ont été coordonnées par le CROSS.

2- Surveillance de la circulation maritime

Le CROSS assure la surveillance des deux voies du dispositif de séparation du trafic des Casquets, par lequel transitent environ 180 navires par jour. Il s’assure, grâce à son radar et à ses senseurs AIS, du respect des règles de navigation. II reçoit les déclarations obligatoires des navires et enregistre les cargaisons dangereuses transportées. En 2011, près de 66000 navires ont été identifiés et suivis par le CROSS.
Le CROSS est également en charge du suivi des navires en avarie dans sa zone de compétence. Dans les cas où la situation de ces navires serait susceptible de constituer une menace pour l’environnement marin, le CROSS peut solliciter le concours du remorqueur de haute-mer ABEILLE LIBERTE, basé à Cherbourg en vue d’escorter ou de remorquer le navire en cause. En 2011, 90 navires en avarie ont été suivis par le CROSS.
Depuis 2004, Jobourg abrite la cellule nationale d’information sur le trafic maritime.
Cette cellule administre le système d’information Trafic 2000 qui recense, en temps réel, l’ensemble des mouvements des navires dans les zones françaises ainsi que les cargaisons transportées. Ces informations sont mises à disposition des autorités nationales et européennes intéressées.

3 - Surveillance des pollutions

Le CROSS Jobourg est chargé de centraliser et d’exploiter l’ensemble des informations relatives à des déversements de polluants en mer afin d’évaluer les risques d’atteintes à l’environnement ou d’identifier les auteurs de rejets délictuels en mer. Dans ce cadre, il informe les autorités chargées de la lutte contre la pollution (le préfet maritime) et de la répression des pollueurs (Parquet près le tribunal de grande instance du Havre, spécialisé dans la poursuite des auteurs de pollution marines). En 2011, 23 faits de pollution ont fait l’objet d’un suivi particulier par le CROSS.

4 - Diffusion des renseignements de sécurité maritime

Le CROSS Jobourg diffuse des bulletins d’informations aux navires sur les conditions générales de navigation dans le DST des Casquets et la présence de toutes obstructions particulières. Depuis 1999, le CROSS assure également la diffusion des prévisions météorologiques marines pour sa zone de responsabilité sur les canaux VHF 80 (après appel sur 16).