Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Les dangers des grandes marées : le CROSS Jobourg appelle à la vigilance

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 9 août 2014
Nom : Les dangers des grandes marées : le CROSS Jobourg appelle à la vigilance
Date : 9/08/2014

Le samedi 9 août, la marée montante de coefficient 88 semble avoir surpris les pêcheurs à pied et les promeneurs de la côte Ouest du Cotentin.
A plusieurs reprises en effet, le CROSS Jobourg a été appelé à intervenir au profit de personnes en danger immédiat ou susceptibles de se retrouver piégées par la mer très rapidement.

La première alerte est parvenue au centre de sauvetage (via le CODIS) vers 15h00.
Un témoin a signalé que deux pêcheurs à pied étaient isolés par la marée à une centaine de mètres de la cale de Gouville alors que le flot devait se poursuivre pendant encore plus d’une heure.
La vedette de la société nationale de sauvetage en mer SNS 449 LE SENEQUET a immédiatement été engagée par le CROSS. Parallèlement, les sauveteurs du poste de plage, en patrouille préventive à pieds, se dirigeaient également vers les lieux.
Après avoir appareillé en quelques minutes seulement, la SNS 449 récupère les deux pêcheurs, qui avaient déjà de l’eau bien au-dessus de la taille, ainsi que les trois sauveteurs qui s’étaient portés à leur secours.
Une partie de pêche qui se termine sans dommage autre que quelques coupures au contact des installations des parcs ostréicoles mais qui montre combien il est facile et rapide de se retrouver piégé par la marée.

Un peu plus au Sud, à Hauteville, ce sont 3 enfants qui ont été secourus par un promeneur alors que le flot les menaçait. Le CROSS avait ici sollicité la SNS 643 CROIX DU SUD et l’hélicoptère de la sécurité civile DRAGON 50.
Et si ces deux moyens ne sont pas intervenus directement dans le sauvetage des enfants, ils ont par la suite été déroutés sur une troisième situation à risque...

Les grandes marées se poursuivent tout au long de la semaine, jusqu’au 15 août, avec un coefficient culminant à 113 le mardi 12.

En cette période de vacances scolaires, le CROSS appelle l’attention de tous sur la nécessité de bien se renseigner non seulement sur les horaires des marées mais aussi sur les particularités locales avant de s’aventurer sur l’estran.
Les rivières qui se forment entre les bancs de sable et la côte lors de la marée montante représentent en effet de véritables pièges pour celui qui ne connaît pas parfaitement les lieux.

La pêche à pied : une activité qui n’est pas dénuée de tout risque malgré les apparences
Lorsque deux rivères se rejoignent, c’est un piège qui se referme en quelques secondes