Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
L’actu du CROSS au fil de l’eau

Le "MANCHE PLAN" franco-britannique est réactualisé

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 mai 2013

Mercredi 29 mai 2013 à Guernesey, le vice-amiral d’escadre Bruno Nielly, préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, et M. Peter Dymond, chef de la Maritime Coastguard Agency, ont signé un nouveau Manche Plan.

Un plan de coopération opérationnelle régionale
Entré en vigueur le 15 mai 1978, le Manche Plan est un accord franco-britannique dont l’objet est d’organiser la coopération entre les autorités françaises et britanniques en cas de sinistre maritime en Manche. Il traite des procédures de coopération dans les opérations de recherche et de sauvetage maritime et de la lutte contre les pollutions de toute nature.

Des réunions techniques régulières
Outre le Manche Plan, la coopération entre les préfectures maritimes Manche-mer du Nord et Atlantique et la Maritime Coastguard Agency britannique prend la forme de deux réunions annuelles. Ces réunions dites "AFATG" (Anglo-French Accident Technical Group) se tiennent alternativement en France et en Grande-Bretagne (ou îles Anglo-Normandes) et permettent de tirer un retour d’expérience partagé des opérations, incidents ou accidents en mer ayant concerné les deux parties, de faire le point sur les évolutions des textes relatifs à l’organisation des secours, d’échanger sur les moyens et équipements et leur disponibilité, de créer les liens personnels nécessaires entre les principaux acteurs de la sécurité maritime en Manche, et de programmer des exercices communs.

C’est à l’occasion de la 72e réunion de l’AFATG qu’une nouvelle version du Manche Plan a été signée.

Elle vise essentiellement à mettre en cohérence la coopération avec les principes du dispositif ORSEC maritime pour la façade Manche – mer du Nord. Ce nouvel accord vient à la fois confirmer les dispositions prises dans la gestion quotidienne des opérations, faciliter les échanges d’information et simplifier les circuits décisionnels en cas d’opérations majeures mettant en jeux les intérêts français et britanniques. Plus court, plus simple d’emploi, ce nouveau Manche Plan est un dispositif de vigilance et de veille permanente. Il permettra aux autorités françaises et britanniques et aux divers centres opérationnels concernés, de travailler et d’échanger à niveaux équivalents sans besoin d’activer un plan d’urgence.

A titre d’illustration, et très concrètement, c’est ce plan de coopération qui permet au CROSS Jobourg d’engager des moyens d’intervention anglais ou anglo-normands dans le cadre des opérations de sauvetage qu’il dirige.