Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Isolements par la marée : 13 personnes secourues et assistées à Saint-Martin de Bréhal (50)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 avril 2017
Nom : Isolements par la marée : 13 personnes secourues et assistées à Saint-Martin de Bréhal (50)
Date : 26/04/2017

Aujourd’hui, vers 16h30, à Saint-Martin-de-Bréhal (50), le navire de pêche Laurine Clémence signale par VHF que treize personnes, formant deux groupes, sont cernées par les eaux (eau jusqu’à la taille) alors que la marée remonte. Le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Jobourg (50) engage immédiatement la vedette de la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM) de Granville (50) Notre Dame du Cap Lihou, et alerte le Centre opérationnel départemental d’incendie et de secours (CODIS) 50 qui envoie un engin tout terrain sur place.

Très rapidement, la plupart des personnes isolées parviennent à regagner la terre ferme à l’exception de deux hommes et une femme qui, ayant de l’eau jusqu’à la poitrine, sont recueillis par le navire pêche Laurine Clémence.

A 17H00, le Laurine Clémence dépose les trois personnes qu’il a secourues à la cale de la vigie de Saint-Martin-de-Bréhal où les sapeurs-pompiers du CODIS 50 les prennent en compte pour un bilan médical. Les conclusions de l’examen médical se révèlent favorables et les personnes peuvent ensuite rentrer par leurs propres moyens.

Arrivée sur zone, la vedette SNSM Notre Dame du Cap Lihou contrôle le plan d’eau de Saint-Martin-de-Bréhal puis retourne sur Granville (50) en longeant la côte pour s’assurer qu’il n’y a pas de danger sur le secteur.

Cet événement illustre parfaitement le fait que la plupart des opérations de secours en mer liées à des cas d’isolement par la marée sont la conséquence de négligence, de méconnaissance et d’imprudence de la part des usagers qui, trop souvent, s’engagent à pied sur l’estran sans connaître les dangers de l’environnement marin.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord, qui a lancé hier un appel à la prudence dans le cadre des grandes marées attendues du 26 au 29 avril 2017 (voir communiqué de presse du 25 avril 2017), réitère son message d’alerte aux usagers de la mer, et particulièrement aux promeneurs et aux pêcheurs à pied à qui la plus grande vigilance est demandée.

Pour toute activité de loisirs sur les plages ou l’estran, il est important :

- d’être équipé d’un moyen de communication ;
- de conserver en permanence un repère visuel et un point de repli sur la terre ferme ;
- d’informer un tiers de ses interventions ;
- de consulter avant toute sortie en mer ou promenade sur le littoral les prévisions météorologiques et de connaître les coefficients et horaires de marée et, si nécessaire, de faire expliquer ce que cela implique concrètement ;
- de se méfier de la brume et du brouillard ;
- en cas de doute ou de méconnaissance des lieux, de ne pas s’engager sur l’estran.

En Manche – mer du Nord, de nombreuses opérations de secours en mer relatives à des isolements par la marée pourraient être évitées si ces recommandations étaient appliquées de tous. Il relève de la responsabilité de chacun, face aux dangers de la mer, de ne pas prendre de risques, de s’informer, et de toujours faire preuve de prudence.

Si vous êtes victime ou témoin d’un événement en mer, contactez le CROSS au 196.