Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Important dispositif de recherches en mer au large de Utah Beach

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 septembre 2013 (modifié le 10 septembre 2013)
Nom : Important dispositif de recherches en mer au large de Utah Beach
Date : 7/09/2013

Le 6 septembre à 21H30, un témoin signale au CROSS Jobourg un retard inquiétant concernant 2 pêcheurs plaisanciers partis en début d’après-midi de Utah Beach pour une sortie de pêche en mer.
Les deux hommes, âgés d’une cinquantaine d’années, devaient rentrer vers 19H00, et en tout état de cause avant la tombée de la nuit. La présence sur la plage du tracteur et de la remorque de mise à l’eau ne laissait aucun doute quant au fait qu’ils étaient bien encore en mer.

Leur embarcation, une coque ouverte de 5,5 mètres, n’est pas équipée pour la navigation nocturne et ne dispose pas de moyen de communication (ni VHF marine, ni téléphone portable à bord).

A partir de ces éléments, et de précisions complémentaires apportées par les proches des deux plaisanciers quant à leurs habitudes de navigation, le CROSS a mis en place un important dispositif de recherches en mer sur une vaste zone comprise entre Saint-Vaast La Hougue et Port-en-Bessin.
Ont ainsi été engagées les deux unités de la station SNSM de Saint-Vaast (la toute nouvelle SNS 210 "Pdt Jules Pintaux" et le pneumatique SNS 5053 "Patron Michel Le Prael") au nord des îles Saint-Marcouf et les deux embarcations de la station de Grandcamp (la vedette SNS 266 "Notre Dame de Grandcamp" et le pneumatique SNS 1444 "Pdt JM Vicquelin") au sud de cet archipel et dans la Baie du Grand Vey.
Côté aérien, l’hélicoptère Rescue Belligou de la marine nationale s’est vu confier une investigation complète de l’ensemble de la zone potentiellement accessible aux deux pêcheurs plaisanciers à partir de Utah.
Parallèlement, des patrouilles de gendarmerie étaient déployées sur littoral pour s’assurer de l’absence d’échouement de la vedette.

Après une première phase de recherche infructueuse, l’ensemble du dispositif a été étendu vers le large, les courants de marée portant alors vers l’Est.
Le remorqueur d’intervention d’assistance et de sauvetage ABEILLE LIBERTE, qui se trouvait en Baie de Seine, a également été engagé par le CROSS pour participer aux opérations.

Enfin, peu avant 02H00 du matin, alors que l’avion de recherches "Air Search One" venait de décoller de Guernsey pour relever l’hélicoptère, les deux pêcheurs plaisanciers ont appelé le CROSS pour l’informer qu’ils venaient de parvenir à regagner la côte par leurs propres moyens.

Victimes d’un panne de moteur, et dans l’impossibilité de signaler leur situation mais conscients des recherches en cours, ils se sont en effet débrouillés pour rentrer avec les moyens du bord (en l’occurrence en utilisant les sièges de la vedette comme des avirons).

Si cette mésaventure se termine bien, elle illustre clairement l’importance de disposer au minimum d’une radio VHF et de signaux pyrotechniques (feux à main ou fusées parachutes) pour toute sortie en mer, même si celle-ci n’est pas sensée se prolonger....

De son côté, le CROSS salue l’engagement de tous les sauveteurs, bénévoles et professionnels, qui ont montré cette nuit, une fois encore, la force de leur engagement au service des gens de mer.

Une vaste zone de recherches couverte en deux temps avec 5 moyens nautiques et 1 hélicoptère
SNS 210 de Saint-Vaast
SNS 5053 de Saint-Vaast
SNS 266 de Grandcamp
SNS 1444 de Grandcamp
RIAS Abeille Liberté
EC 225 "BELLIGOU RESCUE" de la marine nationale
Avion de recherches de Guernsey "Air Search One"