Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
L’actu du CROSS au fil de l’eau

Formation de coordonnateurs sur zone pour la Baie de Seine

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 24 mars 2013 (modifié le 25 mars 2013)

Le CROSS est chargé de la direction des opérations de sauvetage en mer sur une vaste zone s’étendant du Mont Saint-Michel à Antifer.
Pour assurer cette mission directement depuis Jobourg, il dispose notamment d’un réseau complet d’émetteurs-récepteurs VHF marine répartis sur le littoral de la Manche Centrale (Manche, Calvados et Seine Maritime).
La plupart des opérations sont ainsi conduites « à distance » sans la moindre difficulté.

Il arrive cependant que la coordination de certaines phases d’une opération exige davantage de proximité. L’officier de permanence du CROSS peut alors désigner un « Coordonnateur sur les lieux » (OSC, pour on scene coordinator en anglais) auquel il donne délégation pour l’accomplissement de tâches précises qu’il lui attribue.
C’est notamment le cas lorsque de nombreuses unités de sauvetage participent ensemble à des recherches en mer : il appartient à l’OSC d’organiser les investigations au sein de la zone de recherche définie par le CROSS en attribuant aux unités disponibles (vedettes de sauvetage, navires de pêche…) des secteurs de ratissage individualisés.
Il en est de même lorsqu’il s’agit d’organiser sur place les rotations des différents moyens de secours qui participent à l’évacuation d’un navire à passagers par exemple (ordre de présentation, sécurité des opérations…).

L’autonomie sur zone et les capacités de communication du navire à bord duquel se trouve l’OSC sont évidemment prises en considération par l’officier du CROSS lors de sa désignation.
Mais le choix d’un OSC doit surtout tenir compte des compétences en matière de sauvetage et de coordination de la personne pressentie (connaissance de l’organisation du sauvetage, des principes de conduite des opérations, des procédures de communication et des techniques de recherche en mer, pour l’essentiel).

Ce samedi 23 mars, le CROSS Jobourg a organisé une session de formation OSC au profit des patrons et équipages des unités de sauvetage basées en Baie de Seine.
Il s’agissait tout à la fois d’accroitre le nombre de personnes aptes à exercer ces fonctions complexes mais aussi de s’assurer de la bonne compréhension des missions de l’OSC par les patrons des unités, plus légères, appelées à travailler sous sa coordination.

Grâce à l’appui précieux du Centre de formation et d’intervention de la SNSM du Calvados, qui a mis ses locaux de Ouistreham à la disposition du CROSS et assuré la logistique (repas), 25 stagiaires (20 sauveteurs bénévoles de la SNSM et 5 sapeurs-pompiers sauveteurs aquatiques du SDIS 14) ont ainsi pu assister aux présentations théoriques programmées en matinée et participer à des exercices pratiques sur carte dans l’après-midi.

Cette session sera complétée, dans quelques semaines, par la réalisation d’un exercice en mer destiné à mettre en pratique ces enseignements.

Une démarche analogue est d’ores et déjà programmée pour le département de la Manche (Ouest et Nord Cotentin) en avril prochain.

Séance de formation OSC par le CROSS dans les locaux de la SNSM de Ouistreham