Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Echouement d’un vieux gréement : les Sauveteurs en mer portent secours à 16 personnes

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 6 septembre 2015
Nom : Echouement d’un vieux gréement : les Sauveteurs en mer portent secours à 16 personnes
Date : 5/09/2015

Samedi 05 septembre, le cotre Marie Madeleine de Saint-Vaast-la-Hougue s’est échoué au niveau de la cardinale sud de l’île du Large des Iles Saint-Marcouf vers 15h40.

La Marie-Madeleine, le cotre de Saint-Vaast

La demande d’assistance du vieux gréement a été relayée au Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Jobourg par le CROSS GRIS-NEZ que le navire avait contacté par téléphone.

Le déséchouement impossible dans l’immédiat, en raison de la marée descendante jusqu’à 22h, a conduit le CROSS Jobourg à organiser l’évacuation des 14 passagers et 2 membres d’équipage présents à bord du voilier.

Dans un premier temps, afin de reconduire les passagers en sécurité à terre, le CROSS a engagé les Sauveteurs en mer des stations SNSM de Saint-Vaast-la-Hougue et de Barfleur afin d’organiser des norias de transbordement pour la récupération des personnes.

Le canot tout temps SNS 086 "Amiral de Tourville" de Barfleur ainsi que la vedette SNS 210 "Président Jules Pinteaux" de Saint-Vaast sont arrivés sur zone peu avant 16h30 et ont permis l’évacuation des 14 passagers en moins de 20min.

SNS 210 Président Jules Pinteaux
SNS 086 Amiral de Tourville

Pendant que les passagers étaient déposés à terre en sécurité, sains et saufs, à Saint-Vaast vers 17h30, le CROSS, la SNSM ainsi que les deux membres d’équipage restés à bord organisaient l’opération de déséchouement qui interviendrait dans la nuit à la prochaine pleine mer prévue à 04h00.

Ainsi afin d’aider le cotre à se déséchouer, la SNS 210 de Saint-Vaast est intervenue entre 02h00 et 05h00 dans la nuit de samedi à dimanche. La diminution des coefficients de marée et les conditions météorologiques dans la zone n’ont toutefois pas permis de remettre le navire à flot et de le déséchouer. Le capitaine et son équipier ont été évacués par les Sauveteurs en mer de Saint-Vaast et ramenés à terre à sains et saufs à 05h30.

Quand le jour sera levé et à marée basse, les Sauveteurs en mer de Saint-Vaast et l’équipage du Marie-Madeleine feront un nouveau point de situation sur zone afin de sécuriser au maximum le navire avant la pleine mer et pour préparer une prochaine opération de déséchouement qui ne pourra avoir lieu qu’à partir du milieu de la semaine prochaine.