Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  EXERCICE CDG
Les Opérations de Sauvetage
 

Arrivée du Britannica HAV au port du Havre - Collision entre un navire de pêche et un cargo au nord-est de Cherbourg

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 mars 2018
Nom : Arrivée du Britannica HAV au port du Havre - Collision entre un navire de pêche et un cargo au nord-est de Cherbourg
Date : 23/03/2018

Communiqué de presse de la préfecture maritime Manche mer du Nord :

Jeudi 22 mars 2018, à 13h28, la coque du Britannica HAV remorqué par le RIAS Abeille Liberté est arrivée au port du Havre, le préfet maritime ayant décidé de l’accueil du navire dans le port, après consultation du Préfet de zone et de la préfète de Seine Maritime, en accord avec les autorités du grand port maritime du Havre.

L’accueil dans le port du Havre a été réalisé dans le cadre de la procédure de "port refuge" prévu par le dispositif ORSEC d’assistance à navire en difficulté. Cette procédure a nécessité une parfaite coordination entre les acteurs opérant en mer sous l’autorité du préfet maritime et ceux compétents à terre sous la responsabilité de la préfète de Seine Maritime.

L’opération de remorquage a, outre les moyens de la Préfecture maritime (listés infra), mobilisé ;
- la chaîne de commandement de la capitainerie
- 3 remorqueurs Boluda
- 2 canots de lamanage
- la société de pilotage du port
- 2 vedettes de la gendarmerie maritime en sécurisation du convoi

A 17h15, le Groupe des plongeurs démineurs de la Marine nationale, basé à Cherbourg, a fini de procéder au découpage du mât et diverses superstructures dans le but de ne pas gêner la manœuvre de retournement du navire lorsque celle-ci se fera, ultérieurement.

Des dispositifs de prévention ont été mis en place pour limiter les risques de pollution avec l’installation de barrages de protection isolant le navire après son amarrage à quai. Une présence d’officiers du SDIS 76 avait été aussi prévue en appui si besoin des moyens du port.

Après une évaluation technique de l’état exact du navire, une stratégie d’action pour le traitement du navire devra être définie par l’armateur dans les prochains jours, sous le contrôle de l’autorité portuaire et des services de l’État qui restent mobilisés.

Concernant les panneaux de cales :
L’un est remorqué par le Sea Bulldog et se situe à 25 nautiques (45 kms) au Nord du Havre ;
Un autre est en train d’être passé en remorque par le Kermor avec l’appui du PSP Flamant et se trouve à 44 nautiques (80 kms) au Nord du Havre ;
Un autre, actuellement suivi par le RIAS Abeille Languedoc, va être pris en remorque par le Mustang et se situe actuellement à 25 nautiques (45 kms) au Nord du d’Antifer.
La destination de ces remorquages est le port du Havre.

L’autorité du préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord a été transférée à celle de la préfète de la Seine-Maritime dès le moment où le cargo est entrée dans les passes du port du Havre.

Vous pourrez trouver une vidéo du remorquage en suivant le lien suivant :

https://wetransfer.com/downloads/b4cd0f92296747e3c00170e15df50e4820180322174120/b4bde8e1f6af4ad169934f3788c7ba0920180322174120/f90b22

https://wetransfer.com/downloads/f46e4c774b68354bd986bbfcc3616fc420180322182455/548cbaafb27b9eb3ad81076f5df97ee620180322182455/98692e

Moyens engagés sur zone :

- Le Patrouilleur de service public (PSP) Flamant

- Les RIAS Abeilles Liberté et Languedoc

- Le navire baliseur britannique Galatea

- Trois remorqueurs affrétés par l’armateur : le Kermor, le Mustang et le Sea Buldog

- Le Bâtiment de soutien et d’assistance à la dépollution (BSAD) Argonaute

- Le Groupe des plongeurs démineurs de la Marine nationale (GPD Cherbourg)

Rappel des faits :

Mardi 20 mars, vers 15h40, la préfecture maritime de la Manche et de la Mer du Nord est alertée par le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Jobourg d’une collision entre un navire de pêche le Deborah, battant pavillon belge et le Britannica Hav, un cargo battant pavillon maltais.

La collision a eu lieu à environ 50 nautiques (100 km) dans le nord -est de Cherbourg (50).

Hier soir, le préfet maritime a mis en demeure l’armateur de faire cesser tout danger concernant la coque du Britannica Hav et les quatre panneaux de cale.

Sauvetage

Les sept membres d’équipage du cargo ont évacué le navire à bord de deux radeaux de survie puis ils ont été récupérés par le Deborah.

Le CROSS Jobourg engage immédiatement l’hélicoptère Caïman de la Marine nationale stationné à Maupertus avec à son bord une équipe du centre médical des Armées de Querqueville (50) afin d’évacuer les sept membres d’équipage. L’un des marins est légèrement blessé.

Vers 19h00, L’équipage du Britannica Hav a été déposé sain et sauf sur le site militaire de Querqueville (50) par l’hélicoptère Caïman. Le capitaine du navire de pêche légèrement blessé à la tête n’a pas souhaité être évacué.

Coque du Britannica Hav

Le Britannica Hav est un cargo de 82 m de long avec une cargaison composée de 1955 MT d’acier.

vers 16h00, Le centre des opérations maritimes de la préfecture maritime fait appareiller le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage (RIAS) Abeille Liberté.

Le cargo Britannica Hav s’est retourné et présente une brèche sur son flanc gauche, en son milieu. Le RIAS Abeille Liberté est en cours de ralliement ainsi que le Patrouilleur côtier de gendarmerie (PCG) Aramis afin de surveiller l’épave qui ne peut plus être remorquée.

L’épave dérive à 3 nœuds ( 6 km) vers l’ouest.

Panneaux de cale :

Lors de la collision quatre panneaux de cale de 15 par 20 mètres se sont détachés du cargo et sont à la dérive.

Le préfet maritime a décidé de procéder au marquage de l’épave et des panneaux afin de réaliser un suivi en temps réel. Les quatre panneaux ont été regroupés par le RIAS Abeille liberté, deux marqueurs lumineux ont été déposés. L’hélicoptère Caïman a déposé sur l’épave et sur les panneaux deux marqueurs GPS afin de les suivre en temps réel.

Simultanément, le marquage des quatre panneaux et de la coque a été réalisé par l’hélicoptère Caïman de la Marine nationale et le RIAS Abeille Liberté. Un suivi de la dérive en temps réel est réalisé. La coque ainsi que les panneaux ont une dérive faible de l’ordre 2 à 3 nœuds (4 à 6 km) vers l’ouest.

Dans le cadre de la coopération franco-britannique, le navire baliseur britannique Galatea a rallié la zone en début de matinée. Il étudie la possibilité de récupérer les quatre panneaux de cale.

Légère Pollution :

Une légère irisation de gasoil a été constatée. Le cargo avait 48 tonnes de gasoil léger de propulsion à son bord. Les modèles de dérive indiquent un étalement limité du gasoil autour de la coque.

Le préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord a demandé l’appareillage de Brest du Bâtiment de soutien et d’assistance à la dépollution (BSAD) Argonaute avec du matériel de dépollution et de pompage à son bord.

Aucune nouvelle irisation de gasoil de propulsion n’a été constatée autour du Britannica Hav. L’éventuelle pollution engendrée par le gasoil léger de propulsion resterait très limitée. Le Bâtiment de soutien et d’assistance à la dépollution (BSAD) Argonaute sera sur zone en milieu d’après-midi avec du matériel de dépollution et de pompage.

Reportage France 2 : JT 21 mars 2018